ALTAÏR LE NEZ DANS LES ETOILES

ALTAÏR LE NEZ DANS LES ETOILES

Le tour des îles

ALTAÏR EST A VENDRE  Le 15 mai à 6h du matin Altaïr prenait un nouveau départ. Il piaffait d'impatience depuis 2 jours le long du quai avec la visite des équipes du piraguismo; Alevin, infantil et même des membres de l'équipe Olympique Espagnole! 2012 si si!

L'équipe pirogue de Manu, avec un entraîneur Brigitte, que l'on aimerait avoir en France.

 

 

 

De la graine de champion et des champions sélectionnés pour les JO de Londres, entraînés par Brigitte et Kiko entraîneur national.

Paul notre équipier était arrivé le 7, il m'a bien aidé à préparer le bateau.

Paul est consultant en urbanisme à Bruxelles, architecte de formation, il s'offre des escapades à travers les mers. http://cityconsult.net/

Je disais donc, Altaïr s'embouque la baie de Pollença, la dernière fois c'était un 24 octobre 2011 mal en point il avait perdu pas mal de plumes, une pompe étalait ses voies d'eau

Mais là, tout doucement il glisse sur une mer d'huile au moteur tranquillou. Cela permet de faire des tas de vérification vannes, moteur, etc..

Vers 10h on passe au large de la calla Figuéra, on lui fait un gros pied de nez et Altaïr ne lui adresse même pas un regard! le dédain vaut mieux que la vengeance.

Route du nord de l'île de Mallorca, vers 13h30 un peu de vent 2 à 3. 16h50 en vue de Soller,

mais c'est encore le brasse bouillon qui nous propulse jusqu'à minuit.

 

A la pointe de l'île, le vent rapplique 4 à 5 normal, une petite dépression est prévue dans le canal de Mallorca.

A 3 heures La pointe franchie on prend du 6 au largue, la mer se creuse, en bas les bassines se remplissent, nourriture des poissons oblige, Altaïr en veut ça lui manquait depuis longtemps on marche à 6 / 7 Nd on prend un ris pour calmer ses ardeurs.

Vers 6h en vue d'Ibiza je prend la décision de passer sous le vent de l'île, la houle travers est trop dure pour les passagers, et on a le temps d'arriver à St Antoni de Pormany.

A 8h30 on mouille dans la calla Boix pleine de méduses multicolores, il ne fait pas bon de tomber à l'eau, repos et casse croûte. On rejoint port Ibiza Club Nautic en fin de journée 48€ tout compris douches, eau électricité, Wifi au club. Je m'attendais à plus.

Soirée d'adieux avec Paul qui rentre en Belgique une fois, on le reverra surement sur Altaïr, un équipier simple et efficace.

 

Le 17/05

Départ pour San Antoni de Pormany, vent de face, moteur on se traîne, à peine 3 nd, dur d’atteindre la pointe de l'île d'Ibiza.

 Enfin on change de cap, j'ai bien cru ne pas y arriver. Au largue vent 5/6 sous deux ris, mer très creuse 3,50 m, Altaïr se régale, moi aussi, Marie beaucoup moins. Manu dort comme un bébé.

Cela se calme un peu entre les deux îles. On approche vent arrière de San Antoni.

Dans la baie l'ancre ne croche pas, un bateau Allemand nous fait signe de prendre une bouée libre.

Le lendemain on apprend que la compétition de canoa de Manu est annulée, même le ferry est incertain.

On restera deux trois jours à San Antoni, ville qui ne présent pas beaucoup d’Intérêt, mis à part ceux qui s’intéressent aux fiestas dégénérée de jeunes plus ou moins friqué. A éviter donc surtout en famille sauf pour une escale technique. Un supermarché LIDLL en ville. 

 

Apres téléchargement des gribs dans un Locutorio nous reprenons la mer pour faire escale  dans la petite cala San Miquel appelée aussi "Port". Jolie cala défigurée par un hôtel imbécile. nous y passons une nuit sur une bouée bercé par la houle d'Ouest, avant la traversée du "canal" de Mallorca vers Andratx.

 

Andratx:

Port de plaisance facile d’accès assez agréable, sauf que bouées payantes.. et pas qu'un peu! 15€ les 24h pas de services associés. Douches, et autre services en plus. C'est la tendance actuelle.. une de-démocratisation de la plaisance, autrement dit sa mort à terme. On ne voit déjà plus de familles avec enfants, que quelques retraités pas encore trop ponctionnés.

Résultat: un champ de bouées quasi vide. On peu toujours mouiller en avant de la digue et se faire rouler par le houle. Un Eroski pas trop cher au port coté restos.

Le phare d'Andratx.

Départ vers Porto Solers.

Quant ont vois l'urbanisation imbécile, et que l'on nous parle de pollution de la plaisance (qui existe aussi d’ailleurs) On ris jaune!

 La même plus prêt!

 

Jolie balade que je conseil, on contourne la pointe de l'île de Mallorca, on laisse l'île de Dragonéra à bâbord. On peut suivre la cote d'assez prêt pour profiter du paysage jusqu'à Soller.

Soller:

Seul refuge valable sur la cote nord de Mallorca, naviguer avec prudence hors saison d'été ou loin des cotes.

On peu mouiller dans des fonts vaseux avec de la chaîne face au phare, baie bien protégée, accessible par mauvais temps. 

 

 

 

ALTAIR EST A VENDRE



30/12/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres